DÉPART POUR LA GACILLY, MES PIRATES EN TÊTE DE TRAIN

pierre_gleizes_160630_165555Les damnés de la mer. À 100 km au large de la Guinée, amarrés sur un haut fond, des chalutiers hors service servent de réservoir de pièces détachées à la flotte chinoise qui opère dans cette zone. Ces épaves perdues au milieu de l’océan ont toutes des gardiens qui vivent là en marge de notre humanité… sans gilet de sauvetage, sans canot de survie, sans passeport, sans existence officielle… Si tout va bien, un navire-congélateur leur apporte du ravitaillement une fois par mois. Manigances et trafics de la mafia chinoise qui pille les ressources halieutiques des pays côtiers. Une tragédie humaine entre film d’horreur et esclavagisme moderne… Florilège du festival photo de la Gacilly (jusqu’au 30 septembre, accès libre). Quai 1, gare Montparnasse, Paris.