POISSON D’AVRIL AREVA…

pg160401_130215

Les 1,3 million de tonnes de résidus issus du traitement de minerais d’uranium abandonné sous un plan d’eau par AREVA méritent bien un poisson d’avril radioactif. Saint-Priest-la-Prugne, 1er avril 2016