Fangataufa et Moruroa 1966 – 1996

23 février 2016. Le président de la République française François Hollande reconnait officiellement l’impact des essais nucléaires sur la santé des polynésiens. Les contaminations radioactives déversées dans l’environnement par l’utilisation volontaire de ces technologies de mort et de dévastations planétaires sont des crimes contre la vie. Photo 1985 : après l’attentat contre le Rainbow Warrior, Greenpeace envoi à Moruroa , le Véga et le Mv Greenpeace pour protester contre les tirs d’essais de bombes atomiques au milieu de l’océan Pacifique.