ACTUALITÉ

RENDEZ VOUS A NANCY

28 avril – 13 mai 2018

Double accrochage à la Biennale internationale de l’image

—–

 Sauve qui veut !

Une vie dédié à l’aventure, au combat pour la préservation de l’environnement. Des décennies passées à parcourir inlassablement les océans, à explorer les continents sans relâche, le coeur ouvert et l’oeil vif. Constamment aux aguets, armé de son appareil photo, Pierre Gleizes a embarqué sur le Rainbow Warrior en 1980 et passé près de 30 ans au côtés de Greenpeace. Il a aussi été photo-journaliste pour la prestigieuse Associated Press. Les photos chocs dans les magazines, avant l’ère d’internet, sur le massacre des baleines, la chasse aux phoques sur la banquise, le déversement de déchets nucléaires au large de l’Espagne en 1982, c’était lui ! Le lauréat 2013 des Photographies de l’année, pour sa photo d’un fou de Bassan emmêlé dans un filet de pêche, dit de sa profession-passion qu’elle lui  « donne envie de se lever le matin et l’impression de faire avancer les choses ». « Sauve qui veut ! » salue le travail d’un protecteur de la nature sans peur et sans reproche. ( Orléans Mag )

—–

Un plaidoyer contre la surpêche

« En témoigne l’incroyable – mais effrayante – exposition sur la surpêche de Pierre Gleizes. Des images effarantes qui révèlent une sombre réalité souvent oubliée et les conséquences désastreuses des pratiques illégales de ces équipages besogneux qui sévissent en toute impunité au large des côtes africaines et chinoises, raclant sans remords le fond des océans » ( LE FIGARO )

« Les effrayants clichés de Pierre Gleizes, témoins de la surpêche des navires-usines sur toutes les mers du globe, rappellent que le festival reste fidèle…» ( TELERAMA )

http://www.biennale-nancy.org/nouveau_site2015/fiche_gleizes_pierre.htm