ACTE DE CONTRITION

Confessionnal de l’église de Saint Haon le Chatel le 19 avril 2018. Dans notre histoire universelle, la religion, c’est toujours le problème, jamais la solution…

CRISES DES RÉFUGIÉS

Capitaine Madeleine Habib a un message pour nous (en anglais). Elle fait partie du club très fermé des femmes que le RAID a eu beaucoup de mal à faire descendre d’une grue.

INTERNET EST NÉ EN FRANCE

Grand oublié de l’histoire des communications, Claude Chappe mériterait que sa statue, fondue en 1941 pour les besoins de guerre nazis, soit réinstallée boulevard Saint-Germain à Paris. À Marcy sur Anse, la station 61 de la ligne Paris Lyon fonctionna de 1807 à 1850. Restauré par des passionnés, ce télégraphe optique s’est brisé à mi-hauteur l’année…

CONTAMINATION RADIOACTIVE DE LA VALLÉE DE LA BESBRE

Saint Priest la Prugne, Loire, 14 avril 2018. Arlette Maussan, responsable du collectif des Bois Noirs devant le plan qu’elle a accroché sur le portail du site Areva. Derrière cette grille étaient exploité jusqu’en 1980 une mine et une usine de traitement de minerai d’uranium. Depuis, 1,3 million de tonnes de déchets radioactifs ont été…

AREVA-ORANO ET LE CRÉPUSCULE DES DIEUX

Sans surprise Areva-Orano est en totale incapacité technique de contenir la radioactivité des 1,3 million de tonnes de déchets de mine d’uranium toujours entreposé derrière la digue de Saint Priest la Prugne. Il est recommandé aux pêcheurs de s’éloigner de 30 km.   Communiqué de presse de la Criirad du 12 avril 2018 http://www.criirad.org/actualites/dossiers-08/stpriest-la-prugne/CP_CRIIRAD_2018_04_12_AREVA_ORANO_BOIS_NOIRS_Radioactivite.pdf

GREVE A LA GARE DE LAMURE SUR AZERGUES

En France, dans les années 1930, un entrepreneur qui souhaitait créer une usine n’obtenait pas de permis de construire si son projet n’était pas relié au réseau ferroviaire. Cinquante ans plus tard, dans un obscur bureau ministériel, a été prise la décision de demander à la SNCF de ne plus prendre en charge les wagons…

GARDE À VUE

Soutien photographique aux militants de Greenpeace condamnés à deux mois de prison ferme pour avoir tiré un feu d’artifice à l’intérieur de la centrale nucléaire de Cattenom. Nouveau procès en appel prochainement… De toutes les gardes à vue que j’ai vécues lors de mes activités professionnelles, c’est bien celle du 6 octobre 2004 que je…